top of page
Rechercher

Concevoir l’avenir : La nouvelle stratégie de l’EuroAirport

Récemment, l’EuroAirport a présenté sa nouvelle stratégie pour les prochains cinq ans. Elle a été adaptée aux besoins post-covidents et se focalise sur une amélioration des services, la réduction de bruit et la durabilité, et forme ainsi la réaction de l’aéroport aux défis actuels. Qu’est-ce que cela signifiera pour son avenir ? Nous allons éclairer  par la suite les points les plus décisifs de cette nouvelle stratégie.



C’était la pandémie du coronavirus qui a marqué la fin d’une décennie de croissance constante en termes de trafic de passagers à l’EuroAirport. Comme ce trafic s’est normalisé dans les entretemps sur le niveau pré-covidents en Europe et dans le bassin méditerranéen, l’aéroport fait face à des besoins de voyage changés ainsi que des nouveaux défis. Les voyages pour des raisons de famille ont, par exemple, augmentés, tandis que le nombre de voyages d’affaires a diminué. Le montant de voyages touristiques reste stable. Afin de satisfaire ces besoins et de contribuer à la décarbonisation, l’EuroAirport a remanie sa stratégie pour les prochains cinq ans.


Améliorer la qualité des services pour les passagers

L’EuroAirport aspire à optimiser l’expérience des voyageurs à travers d’une infrastructure des aérogares améliorée, et d’une offre diversifiée de destinations et de services. Dans le cadre du projet « Évolution Modulaire du Terminal », l’aéroport s’engage pour une conception plus conviviale de l’aérogare. Il poursuivit ainsi le but de rendre plus facile et agréable les voyages à travers d’une meilleure réponse aux besoins des passagers et des partenaires. L’EuroAirport continuera d’offrir un portefeuille de destinations attrayants et envisage de les compléter avec encore d’autres ayant une grande importance économique pour la région trinationale.


Développement aérien focalisé sur une diminution des émissions de bruit nocturnals

Les responsables de l’EuroAirport voient comme un autre objectif essentiel le développement qualitatif de l’aéroport accompagné par une réduction des émissions de bruit nocturnals. Des mesures spécifiques comme l’interdiction de départs planifiés après 23 heures ou l’augmentation des frais de bruit pour les départs après 22 heures, devraient diminuer les nuisances sonores pendant la nuit de façon importante. Au centre de cette stratégie se trouve la réduction du bruit nocturnal (entre 22 heures et six heures) ainsi que la mise en œuvre du Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE) 2024-2028. La responsabilité pour cette tâche est divisée entre la Direction générale de l’aviation civile (DCAG) en France et l’EuroAirport.


Minimisation des effets environnementaux

L’EuroAirport s'oblige de réduire de grande envergure ses effets environnementaux. Ceci comprend la réduction des nuisances sonores ainsi que l’objectif ambitionné de réduire les émissions de CO2 propres à l’aéroport à net zéro jusqu’à 2030. Pour y arriver, il utilise de l’électricité verte, il s’est lié au réseau de chauffage urbain de la ville de Saint-Louis et il emploie des véhicules électriques.


Développement de nouveaux secteurs d’activité

Pour moins dépendre du trafic passager, l’EuroAirport se focalise également sur le développement de nouveaux secteurs d’activités, avec une préférence pour ceux qui sont lié à l’aviation. Ceci non seulement pour achever une diversification des sources de revenu, sinon pareillement pour créer des nouvelles offres d’emploi dans la région.

La réorientation présentée ci-dessus sert comme base pour le développement de l’EuroAirport dans l’avenir - un aéroport avec une focalisation plus forte sur la durabilité, la qualité du service et la réduction des effets environnementaux.

Comentarios


bottom of page