Rechercher

Le prochain voyage s'approche: Qu'est-ce j'attends particulièrement?

Il y a beaucoup de raisons pour faire des voyages – et encore plus de raisons pour s'en réjouir. Pour chacun et chacune d'entre nous, c'est une raison différente qui éveille l'anticipation. Parce que nous n'aimons rien de plus que de vivre l'anticipation joyeuse d'un vol, nous vous invitons à partager cette humeur positive avec les quatre histoires courtes ci-dessous.


Christine Dolder, Oberwil:

« La réouverture des frontières et la reprise des vols nous permettent de faire nos vacances d'été dans notre endroit préféré – au bord de la mer. Il fait partie de notre tradition familiale de passer deux semaines par année au bord de la mer. Cette année nous allons à Sardaigne. La mer a toujours eu une forte attraction pour moi. Faire des vacances au bord de la mer signifie pour moi d'être dehors toute la journée en tongs, jouer dans le sable avec les enfants, sentir le sel de la mer dans l'air, nager et faire de la plongée libre. Je passe environ une demi-heure à nager dans la mer deux fois par jour. Et à cette « sensation de mer » s'ajoutent la merveilleuse Italianità, les apéritifs sur la piazza et la délicieuse cuisine méditerranéenne. »







Harald Woschitz, Vienne:

« Un appel vidéo ne pourra jamais remplacer une réunion en face à face - et j'ai manqué ces réunions au cours des 18 derniers mois : mon fils vit avec sa famille en Suisse. Avant la pandémie, mon épouse et moi pouvions leur rendre visite régulièrement, ou ils venaient nous voir à Vienne. Après la fermeture des frontières et les difficultés d'entrée, ces voyages n'étaient plus possibles, ou très difficiles. Je suis particulièrement impatient de revoir mon petit-fils, qui a maintenant deux ans et demi. Dans ces premières années de sa vie, beaucoup de choses changent très vite et je ne veux plus manquer cela. Car le prendre dans mes bras et entendre son rire en vrai est incomparable. »







Virginie Baudou, Bâle:

« Je me prépare au vol à Toulouse dans le sud de la France avec mes deux enfants. Le voyage est très important pour moi. Avec mon partenaire, qui vient de la région de Bâle, j'ai déménagé de Paris à Bâle il y a un an. J'ai grandi à Toulouse, où vivent mes parents et d'autres membres de ma famille. C'est pourquoi je suis heureuse qu'il y ait des vols directs de Bâle à Toulouse. À cause de la pandémie, nous n'avons pas pu aller voir mes parents à Toulouse depuis plus d'un an. Mes parents, qui ont plus de soixante-dix ans, languissent de pouvoir enfin prendre leurs petits enfants dans leurs bras et de jouer avec eux au bord de la mer. Ils seront étonnés de voir le grand progrès qu'ont fait notre fille Mathilde, âgée de cinq ans et demi et notre fils Quentin âgé de deux ans et demi pendant ce temps. Mes enfants aussi ont hâte d'être enfin choyés par leurs grands-parents. Cela inclut des choses comme se mettre ensemble à table pour déguster leurs plats français préférés ou se promener dans le parc avec la Fontaine aux canards. »



Helene Seider, Lörrach:

« Enfin, nous pouvons à nouveau parcourir le monde. Mon mari Carlos et moi profitons de notre premier voyage après la pandémie pour faire découvrir à notre fils de huit mois, Lino, son deuxième pays d'origine, le Mexique. Mon mari est musicien et je suis gestionnaire culturel. Nos journées de travail sont très chargées et nous devons souvent travailler le soir ou le week-end. Les vacances doivent donc être planifiées longtemps à l'avance afin de pouvoir respecter les engagements musicaux. C'est pourquoi il est important pour nous de pouvoir commencer nos vacances directement depuis l'EuroAirport de Bâle, afin de nous rendre à notre destination le plus rapidement possible. Mais je me sens un peu mal à l'aise, car c'est le premier vol de mon fils. Comment va-t-il le tolérer ? Je me réjouis donc de retrouver tout le monde en bonne santé à Bâle. Et de retour à Bâle, nous pourrons enfin continuer à planifier et à organiser nos événements de musique classique. Et cela, bien sûr, me rend aussi très heureuse. Mais maintenant, avant tout, j'ai hâte de voir ce que nous allons vivre lors de notre voyage au lointain et passionnant Mexique. »