top of page
Rechercher

Gian Carlo Alessi sur les facteurs de réussite et les défis du dans le domaine du fret aérien

Dans l’entretien avec Gian Carlo Alessi, PDG de Lamprecht Pharma Logistics et, à partir de 2024, président du « Logistikcluster Region Basel », nous parlons des développements dans le domaine du fret aérien depuis la fin de la pandémie. Alessi expose les défis et les forces de l’EuroAirport en tant que plaque tournante logistique par rapport à d’autres sites européens. Il souligne l’importance de la binationalité ainsi que l’infrastructure de haute gamme. Notre discours illumine en plus le rôle des technologies durables dans le domaine du fret aérien et le poids que porte l’infrastructure de l’EuroAirport pour la logistique pharmaceutique. En conclusion, Gian Carlo Alessi propose ses attentes envers la politique locale dans le but d’ancrer l’EuroAirport comme plaque tournante logistique, tout en accentuant la signifiance du tunnel sous le Rhine pour le raccordement efficace de l’aéroport.

Image offert par Gian Carlo Alessi


Comment est-ce que le domaine du fret aérien a-t-il changé depuis la fin de la pandémie ?

Au moment que les mesures contre le covid ont été levées en printemps 2022, la guerre en Ukraine a commencé. Depuis, la situation géopolitique est marquée par l’inquiétude et l’incertitude et, par conséquent, le volume de fret a diminué. L’année encore en cours en est particulièrement touchée. Aujourd’hui le volume montre les signes d’une stabilisation, même peut-être d’un redressement de la tendance à la baisse. Au même temps, la demande pour les voyages en générale est assez haute, raison pour laquelle beaucoup de compagnies aériennes ont augmenté leurs capacités dans les derniers mois. Sur quelques routes, nous avons à l’instant même une suroffre pour le fret.


L’EuroAirport est une des plaques tournantes logistiques les plus importantes en Europe. Quelles sont ses forces par rapport à la concurrence ?

Un point fort de l’EuroAirport est certainement la binationalité, car nous avons la possibilité de fournir à la fois le marché Suisse et le marché européen. D’autres avantages de l’EuroAirport sont son infrastructure d’haute gamme, les capacités qu’offre le Cargo Terminal et le fait que tous les acteurs sont réunis au même endroit, ce qui rend les procès faciles et efficaces.


Et que sont actuellement les défis les plus grands ?

Un défi important est certainement que la situation géopolitique est si instable, ce qui renforce la volatilité du domaine. Comme les autres secteurs, la pénurie de main-d’œuvre nous concerne à nous aussi. Il nous faut toujours améliorer l’efficacité de nos procès car les coûts pour le personnel, pour les loyers, les services informatiques, l’énergie et tout matériel montent en tendance.


Comment est-ce que vous jugez l’infrastructure pour la logistique à l’EuroAirport ? Quel développement est-ce que vous considérez particulièrement important et urgent ?

L’infrastructure est moderne et offre des conditions optimales en particulier pour l’industrie pharmaceutique transferant ses produits à travers de l’EuroAirport, par exemple grâce à sa chaîne du froid. Ce qui est important, c’est de reconnaître rapidement les besoins des clients et d’adapter et d’élargir de façon continue l’infrastructure et les services. Le projet « Cross-Dock » en est un exemple parfait. Il s’agit d’un lieu de transbordement pour les produits pharmaceutiques sensibles, maintenue à une température d’environ cinq degrés Celsius, qui entrera en activité en été 2024.


Vous avez mentionné des développements concernant le secteur pharmaceutique, pour lequel l’EuroAirport est une plaque tournante logistique centrale. De quelles forces par rapport à ce sujet l’aéroport dispose-t-il déjà aujourd’hui ?

Les points forts comptent l’infrastructure, qui est moderne et dont la température est contrôlable, les processus efficaces ainsi que les courts trajets pour la marchandise. De cette manière, il est possible de transférer des palettes depuis l’intérieur du bâtiment à leur destination dans l’avion dans deux minutes. Le fret pharmaceutique n’est alors presque pas soumis aux conditions atmosphériques extrêmes. Il est aussi important de mentionner la signifiance du personnel exceptionnellement formé à l’EuroAirport.


Avec le « Rheintunnel » le tunnel prévu sous le Rhin, le raccordement de l’EuroAirport dans la direction de la France s’améliore encore. Quel poids est-ce que vous attribuez à ce tunnel ?

Ce tunnel sous le Rhin est extraordinairement important car la route est pour le fret le seul moyen d’arriver à l’aéroport. La situation actuelle, marqué par des bouchons, pose de grands défis et freine tous les efforts d’efficacité.


Comme tous les domaines, ceci du fret aérien doit devenir plus durable. Comment est-ce que nous pouvons achever ce but ?

Les développements technologiques sont le moyen principal pour atteindre plus de durabilité. Je me réfère principalement à de nouvelles méthodes de propulsion et à des carburants innovatifs. Au sol, nous pouvons remplacer les appareils à moteur diesel par ceux qui fonctionnent à l'électricité verte et donc neutre en CO2. Mais les questions régulatoires jouent aussi un rôle – par exemple le taux d'incorporation autorisé de Sustainable Aviation Fuel (SAF), qui à ce jour reste relativement bas.


Quelle rôle l’hydrogène vert aura-t-il à l’avenir ? Est-il important que l’EuroAirport soit lié à l’écosystème d’hydrogène européen ?

Les premiers aéroports font des investissements dans cette direction. Dans la situation actuelle, il est encore difficile de juger quels carburants durables s’imposeront. Ce qui est claire, c’est que l’EuroAirport doit s’orienter, en collaboration avec ses utilisateurs, sur de tels scénarios.


Quels désirs et attentes avez-vous envers la politique régionale dans le but d’ancrer l’EuroAirport comme plaque tournante logistique ?

L’EuroAirport fait partie d’un écosystème logistique de signification régionale ainsi que nationale. Il est alors important de toujours connaître les besoins des utilisateurs. Évidemment, il est central que les conditions économiques générales ne détériorent pas et qu’on met en place des incitations permettant de plus facilement atteindre les buts de durabilité. Ceci se manifeste par exemple dans le soutient des nouvelles technologies.


Vous êtes le PDG de Lamprecht Pharma Logistics AG. Décrivez-nous dans peu de mots ce que vous représentez.

Nous sommes un spécialiste de la logistique qui se concentre sur le secteur pharmaceutique. Notre force réside dans le fait qu'en plus de l'organisation du transport, nous proposons également des services dans le domaine de la logistique contractuelle. Ceci, combiné avec nos surfaces de stockage, nous permettent de couvrir de nombreux besoins de nos clients.


Quels sont les facteurs de réussite dans votre domaine et quels sont les défis les plus grands ?

Il nous faut de la flexibilité et de courtes voies de décision, car nous devons répondre aux besoins de nos clients d’un côté et de l’autre côté réagir à des fluctuations à court terme sur le marché. Notre défi le plus grand, c’est de trouver le personnel approprié et de le fidéliser à long terme. Donc, nous investissons dans l’éducation et la formation de notre personnel et de nos apprentis.

Comentarios


bottom of page