top of page
Rechercher

Swissport Bâle en route vers l’électrification

Swissport Bâle et l’EuroAirport promeuvent l’électrification à travers d’une collaboration étroite. La livraison actuelle des unités d’alimentation au sol représente un pas important pour un fonctionnement plus climatiquement neutre de ses activités. Une unité d’alimentation au sol est une pièce d’équipement qui sert à fournir aux avions par terres d’électricité quand ses réacteurs ne sont pas allumés. Le transfert vers les véhicules électriques ainsi que d’autres mesures manifestent l’effort de Swissport de réduire ses émissions et de minimiser son empreinte carbone. Diego Wiget, Regional Fleet Manager de Swissport Basel, nous a expliqué lors d’une rencontre les défis qu’il faut considérer concernant l’électrification et les autres mesures sensées rendre climatiquement neutre l’entreprise.


Eco powered - Die Fahrzeuge bei Swissport werden elektrifiziert

Elles sont en train d’arriver, les unités d’alimentation au sol électriques chez Swissport Bâle. Jusqu’à ce jour, ses appareils étaient toujours alimentés par des vecteurs d’énergie traditionnels. Selon le Regional Fleet Manager de Swissport Bâle Diego Wiget, il s’y agit d’une première mondiale pour Swissport et marque alors un pas important pour l’achèvement des buts de neutralité climatique. Actuellement sur un degré d’électrification de 44 pourcents, l’entreprise continue son engagement pour devenir carbone-neutre jusqu’à 2050.

Vu que la majorité des émissions provient de la flotte de véhicules, l’électrification de celle-ci joue un rôle clé pour l’achèvement des buts climatiques. En 2022, Swissport a annoncé qu’il augmentera jusqu’en 2035 le taux de véhicules motorisés électriques à au moins 55 pourcents. Afin de tracer le progrès en ce qui concerne ses objectifs d’émissions, l’entreprise a mise en place un rapport complet des émissions.


Le défi principal : l’infrastructure de chargement

Le plus grand défi de l’électrification selon Diego Wiget, c’est la mise à disposition de l’infrastructure de chargement nécessaire. « Une coopération prononcée avec l’EuroAirport nous permet d’assurer qu’il y a assez de possibilités de chargement pour charger l’équipement facilement ainsi qu’avec efficience, et pour garantir un trafic aérien sans heurts. » Il ajout ensuite : « Une électrification avancée exige en plus l’aménagement astucieux du chargement des appareils. Ceci est impératif pour que nous puissions garantir à tout moment la fourniture de nos services d’assistance au sol. »

L’EuroAirport soutient ce projet des unités d’alimentation au sol et l’implique en collaboration avec Swissport. Matthias Suhr, qui est le directeur de l’EuroAirport, commente : « Ce projet complète de manière idéale nos efforts de réduire nos émissions de carbone sur toute la plateforme de l’aéroport. En ce qui concerne nos propres infrastructures, nous en tant que société de gestion de l’aéroport aimerions achever la neutralité de CO2 déjà jusqu’à 2030. »


Analyse de la chaîne de valeur entière

L’électrification de la flotte de véhicules chez Swissport Bâle contribue de façon importante à l’achèvement des buts de neutralité climatique jusqu’à 2050. Mais Swissport applique encore d’autres mesures, tel que l’abolition de la vaisselle en plastique dans les Aspire Airport Lounges jusqu’à 2025. Swissport, ceci explique Diego Wiget, évalue et optimise en continu ses processus afin de minimiser les émissions.

L’entreprise a lancé plusieurs initiatives visées à réduire le montant de film plastique dans les hangars. En Allemagne, en Belge et en Finlande 100 pourcents des films plastiques sont collectés et réutilisés pour le développement de nouvelles palettes aujourd’hui déjà. Ainsi, un cycle fermé s’établit et la consommation de ressources tout comme la production de déchets baissent. Cette réutilisation dans le domaine du cargo est aussi en examen à Bâle. Dans les processus où les déchets ne peuvent pas être évités, Swissport s’engage activement pour le recyclage ainsi que la réutilisation et l’élimination approprié des matériaux.

Comments


bottom of page