Rechercher

« Il est important que nous nous engagions ensemble pour la binationalité et l'esprit binational. »

Interview avec Martin Dätwyler, directeur de la Chambre de commerce des deux Bâle et Dr. Sebastian Deininger, responsable du secteur transport, aménagement du territoire, énergie et environnement à la Chambre de commerce des deux Bâle sur les perspectives de l'aviation et les activités d'Alliance GloBâle.


Martin Dätwyler, directeur de la Chambre de commerce des deux Bâle (gauche) et Dr. Sebastian Deininger, responsable du secteur transport, aménagement du territoire, énergie et environnement de la Chambre de commerce des deux Bâle



Regard en arrière : pourquoi l'initiative « Alliance GloBâle » a-t-elle été lancée il y a près de deux ans et demi ?


Martin Dätwyler : Nous avons profité du soixante-dixième anniversaire de l'EuroAirport pour lancer une plate-forme de dialogue pour le troisième aéroport national de Suisse. Notre région a besoin d'un aéroport performant qui nous donne des impulsions de toutes sortes. Je pense ici au tourisme, aux congrès et aux manifestations culturelles et artistiques. Last but not least, l'aéroport joue un rôle central en tant que facteur d'implantation, car il assure l'accessibilité de la région par voie aérienne. Pour toutes ces raisons, nous avons créé l'Alliance GloBâle dans le but de développer ensemble l'aéroport et de parler davantage de ces impulsions positives de l'aéroport pour notre région.


Vous parlez de « nous » à propos d'Alliance GloBâle. Qui se trouve exactement derrière l'initiative ?


Martin Dätwyler : L'initiative est partie de la Chambre de commerce des deux Bâle. L'Union patronale de Bâle, l'Union des arts et métiers de Bâle-Ville, la Chambre économique de Bâle-Campagne ainsi que les Chambres de commerce et d'industrie du Haut-Rhin et du Rhin supérieur, côté allemand et côté français, ont rapidement rejoint l'initiative.


D'autres organisations telles que Starke Region, Metro Basel, Regio Basiliensis, Pro Innerstadt, la communauté d'intérêts EuroAirport, le TCS, Tourisme Bâle, le FCB, le Musical Theater Basel et bien d'autres se sont jointes à nous. Nous pouvons également compter parmi nos partisans un nombre toujours croissant de personnes privées, qui sont toutes mentionnées sur le site Internet d'Alliance GloBâle.



L'initiative se concentre sur le maintien et le développement de l'EuroAirport. Quels sont ses objectifs concrets?


Sebastian Deininger : L'EuroAirport est le seul aéroport binational au monde. Nous souhaitons prendre soin de cette spécificité et cultiver les avantages qui en découlent. L'aéroport doit continuer à desservir des destinations continentales et intercontinentales, en particulier les principaux centres économiques. Pour ce faire, l'EuroAirport a également besoin d'infrastructures adaptées, comme un raccordement ferroviaire performant.


Pour assurer son succès à long terme, l'aéroport doit en outre pouvoir suivre un modèle commercial durable et orienté vers le marché, selon des critères écologiques, sociaux et économiques. Tous ces points font partie de la charte dans le cadre de laquelle les partisans de l'initiative et nous-mêmes, en tant que Chambre de commerce, nous engageons en faveur de l'EuroAirport.



Vous dites vouloir prendre soin de la binationalité de l'aéroport. Pourriez-vous être plus précis à ce point ?


Martin Dätwyler : La binationalité joue un rôle important dans de nombreuses questions. Il s'agit pour nous de contribuer à l'amélioration des conditions cadres binationales. Je pense entre autres à la question de savoir comment renforcer la sécurité juridique en matière de droit du travail dans ce que l'on appelle le Secteur Suisse.


En raison de l'orientation de la Suisse dans la politique européenne, les relations entre la Suisse et la France se sont malheureusement quelque peu refroidies. Il est donc d'autant plus important que nous nous engagions ensemble pour la binationalité et l'esprit binational et que nous resserrions les rangs. Nous avons besoin de sécurité juridique à l'EuroAirport.



Dans quelle mesure la crise actuelle de l'aviation a-t-elle modifié les priorités de l'initiative ?


Martin Dätwyler : Les quatre thèmes énumérés dans la charte n'ont pas perdu leur importance dans la crise actuelle de l'aviation. Mais ils s'inscrivent bien sûr dans un contexte différent. Il est devenu encore plus important de soutenir l'aviation en ces temps difficiles et de créer des conditions cadres qui permettent à l'EuroAirport de se rétablir rapidement et de se positionner face à la concurrence internationale.


La pandémie nous a certainement tous fait prendre conscience de la grande importance du fret dans les soins médicaux de la région et de la Suisse. Grâce à un fret express performant pour les petits envois, il a en outre été possible de faire face à l'augmentation rapide de la demande en ligne des Suisses pendant la pandémie.



À quels groupes cibles veut-on s'adresser avec Alliance GloBâle ?


Sebastian Deininger : L'initiative s'adresse à tous ceux qui souhaitent s'engager pour l'EuroAirport dans le cadre de la charte mentionnée. Des associations et organisations transfrontalières aux entreprises et aux particuliers, tout le monde est le bienvenu. Depuis notre création, nous avons pu gagner de nombreux partisans. Cela nous montre que l'EuroAirport, en tant qu'infrastructure régionale clé, est d'une grande importance pour de nombreux secteurs et groupes d'intérêts.



Quels sont, selon vous, les principaux défis que l'aéroport devra relever dans les années à venir ?


Martin Dätwyler : Les défis en matière de gestion d'entreprise résident certainement dans le bon positionnement de l'EuroAirport pour la phase post-pandémique. Le fait que l'acteur le plus important de l'aéroport, easyjet, continue à miser entièrement sur l'EuroAirport est déterminant à cet égard. Il existe bien sûr une certaine incertitude fondamentale quant à l'évolution future des vols d'affaires, qui ne retrouveront probablement pas le niveau de demande d'avant la pandémie.


Au niveau national, je vois surtout les défis politiques dans la question de l'influence que la Suisse peut et veut avoir dans le développement de l'aéroport national binational. De plus, il reste de grands défis à relever autour des thèmes du climat et du bruit. Pour nous, il est important de ne pas aborder ces défis en premier lieu par des interdictions et des coûts plus élevés, mais par des innovations technologiques et donc aussi durables.


Sebastian Deininger : Je suis d'accord avec cela. D'un point de vue européen et mondial, l'avenir du secteur de l'aviation est placé sous l'ambition de se décarboniser afin d'atteindre les objectifs de plus en plus ambitieux de la politique climatique. Même si les chiffres pourraient laisser penser le contraire - le secteur de l'aviation génère, selon les calculs, entre 2% et 3% des émissions mondiales de CO2 - l'aviation figure en bonne place sur l'agenda d'une éventuelle réglementation. Certainement aussi parce que le thème « voler » fait l'objet d'un débat émotionnel et controversé au sein de la société.


Les mesures à venir concernent non seulement les compagnies aériennes, mais aussi les entreprises et les plates-formes qui les fournissent, comme l'EuroAirport. Là aussi, les modèles commerciaux doivent s'adapter aux réglementations et à l'évolution des besoins afin de pouvoir continuer à être exploités avec succès.



Comment Alliance GloBâle peut-elle soutenir l'aéroport dans ces défis ? Quelles sont les activités prévues ?


Sebastian Deininger : Alliance GloBâle vit de et par ses soutiens. Un large réseau, qui ne cesse de s'élargir, aide l'EuroAirport à démontrer à la société et aux politiques son utilité pour l'économie et la population de notre région. Bien entendu, les supporters ont des possibilités très différentes de le faire. C'est justement cette largeur et cette diversité qui font la force d'Alliance GloBâle.


A l'avenir, nous souhaitons être plus présents sur les médias sociaux avec notre propre canal et - si les conditions extérieures le permettent - avec des manifestations. Nous prévoyons en tout cas de poursuivre la publication de la très populaire newsletter d'Alliance GloBâle, dans laquelle nous abordons chaque mois des thèmes liés à l'aviation et à l'EuroAirport sous différents angles.