Rechercher

Carnet de vaccination – et dépistage obligatoire pour les voyageurs aériens ?

Vu les campagnes de vaccination en cours dans le monde entier, on se pose la question si les compagnies aériennes ne vont transporter que des personnes vaccinées. Certaines compagnies l'ont déjà annoncé. En plus, les opinions divergent en ce qui concerne l'introduction d'un certificat obligatoire attestant du dépistage négatif du coronavirus SARS-CoV-2. Beaucoup d'aéroports ont installé des stations de test sur leurs lieux, y inclus l'EuroAirport et l'aéroport de Zurich. D'autres aéroports vont suivre. L'aviation, le tourisme et les autorités sanitaires ont des opinions différentes sur ces sujets. Quel est l'état actuel de ce débat en Suisse ? Depuis mi-janvier nous nous sommes renseignés aux aéroports de Bâle et Zurich, auprès des compagnies aériennes SWISS et easyJet et à l'office fédéral de la santé publique.




Matthias Suhr, directeur de l’EuroAirport dit que, en principe, chaque compagnie aérienne peut établir ses propres conditions pour le transport de passagers: « Les passagers sont aussi libres d’élire leur destination et leur compagnie aérienne préférée. Ce libre choix dérive de la liberté contractuelle. D’après les informations dont nous disposons, il n’est pas suffisamment clair si une compagnie aérienne est légalement autorisée à imposer une vaccination obligatoire pour ses employés et ses passagers. » Et il continue : « Il faut aussi prendre en considération que les compagnies aériennes ne sont pas tout-à-fait libres à ce sujet. Les pays d’arrivée pourraient rendre la vaccination contre le corona obligatoire. Évidemment, ces règles gouvernementales auront des conséquences pour la compagnie aérienne qui prépare des vols à ces pays. » Matthias Suhr ajoute: « Avant la crise de corona, nous avons fait des voyages vers un grand nombre de pays pour lesquels nous nous sommes vaccinés contre la malaria, la fièvre jaune ou l’hépatite. Même si ces vaccinations ne sont pas prescrites pour tous les pays concernés, pratiquement tous les passagers se font vacciner. Évidemment, les voyageurs sont convaincus qu’une vaccination a du sens pour se protéger contre ces maladies. La vaccination faisait et fait encore parti de nos voyages. Ceci s’appliquera aussi au coronavirus. »



Possibilités de dépistage aux aéroports de Bâle et Zurich


Depuis août dernier, à l’EuroAirport Bâle, les tests Covid-19 sont obligatoires, sur instruction des autorités françaises, pour les voyageurs en provenance des pays de risque. Les personnes arrivant en Suisse qui ont un passeport suisse ou un permis de séjour suisse sont exemptées. Selon Suhr les tests ont porté leurs fruits : « Un résultat négatif signifie que les voyageurs ne doivent pas se mettre en quarantaine. En plus, ils reçoivent la certitude de savoir s’ils sont infectés ou non au moment de l’arrivée. » Suhr ajoute que les autorités françaises ont utilisé des tests PCR au début. Ces dépistages ont été remplacés par des tests rapides antigéniques le 19 novembre 2020. Les nouveaux tests donnent des résultats dans les 30 minutes au plus tard. 99% des passagers testés avaient un résultat négatif et donc ne devaient pas se mettre en quarantaine.


Manuela Staub, Head Corporate Communications de l’aéroport de Zurich, pense qu’il convient de demander un certificat de vaccination ou de test tant que le nombre des cas confirmés demeure haut. Et elle continue: « Si ces mesures aident à lever les restrictions de voyage ou les règles de quarantaine et donc à établir un calendrier de voyage prévisible, nous en serons ravis. Mais il est important que les mesures soient harmonisées sur le plan international. Il faut une évaluation continue des risques afin que les exigences supplémentaires puissent être levées rapidement. » Quant au certificat de vaccination, Manuela Staub dit: « Nous pensons qu’il est important de ne pas imposer une vaccination obligatoire. Il faut que les voyageurs aériens puissent présenter un certificat attestant d’un résultat négatif comme auparavant en tant qu’alternative. » L’aéroport de Zurich dispose également des stations de test. Depuis le 7 janvier 2021, ces stations offrent des tests PCR qui sont faits par le moyen d’un échantillon salive au lieu d’un prélèvement nasal. En comparaison avec d’autres tests PCR (24-48 h), on reçoit le résultat plus rapidement, à savoir dans environ cinq heures. Ce test convient notamment pour les voyageurs dont les pays de destination demandent un test PCR.



Selon l’OFSP, un résultat négatif n’est qu’un instantané


Selon Katrin Holenstein, responsable de la section communication de l’office fédéral de la santé publique (OFSP), l’attestation d’un résultat négatif pourrait, le cas échéant, réduire le risque d’infection durant un vol. Pourtant : « Un résultat négatif (test rapide antigénique ou PCR) n’est qu’un instantané. Un passager testé négatif peut devenir contagieux dans très peu de temps (ce qui est important notamment pour les vols long-courriers). Quant au certificat de vaccination, Katrin Holenstein ajoute qu’il y a encore diverses questions à clarifier. Par exemple, on ne sait pas encore si une vaccination contre le Covid-19 empêche la transmission de la maladie. Il serait donc prématuré de parler des transports permis uniquement pour les passagers disposant d’un certificat de vaccination.



Actuellement SWISS et easyJet ne prévoient pas d’introduction de vaccination obligatoire.


Selon Michael Stief, porte-parole de Swiss International Air Lines, la vaccination obligatoire n’est pas un problème actuellement. « C’est aux gouvernements nationaux de décider. Dans tous les cas, il faut des règlements à l’échelle internationale pour garantir un trafic aérien ordonné. »


D’après les communications de son service de presse, la compagnie aérienne easyJet (Allemagne, Autriche, Suisse) n’a pas l’intention de demander une vaccination ou un carnet de vaccination de ses clients. Du point de vue de l’entreprise, une preuve de vaccination ne devrait pas être une condition pour pouvoir voyager. easyJet pense qu’une distribution des vaccins à grande échelle amènera à une modification ou abrogation des mesures actuellement en vigueur. Quant aux stations de test aux aéroports, la compagnie aérienne demande que les clients aient accès à des options convenables et bon-marchées pour se faire tester avant le voyage, à l’aéroport ou à proximité de leurs maisons.



Règles de quarantaine pour les personnes vaccinées encore à clarifier


Naturellement, on se pose la question quelles seront les règles de quarantaine pour les personnes vaccinées qui rentrent ou entrent en Suisse ou dans les pays voisins d’une zone de risque. Cette question se pose notamment pour les vacances de printemps et d’été, quand les personnes vaccinées et non-vaccinées souhaiteront faire des voyages. Katrin Holenstein, responsable de la section communication de l’OFSP, dit qu’il est encore trop tôt pour décider. « Il faut tout d’abord éclaircir et prouver qu’une vaccination empêche non seulement l’infection, mais aussi la transmission, c’est à dire la diffusion du virus. La question centrale est de savoir si les personnes vaccinées sont encore contagieuses ou non. »

Alliance GloBâle
c/o Handelskammer beider Basel
St. Jakobs-Strasse 25
CH-4010 Basel

T +41 61 270 60 24

F +41 61 270 60 65